Déchets d’équipements électriques et électroniques, un potentiel encore négligé (2)

Déchets d’équipements électriques et électroniques, un potentiel encore négligé (2)

Sharing is caring!

Recyclage, réutilisation, consommation durable, gestion durable, économie verte, économie circulaire, écologie industrielle et développement durable sont les maîtres mots dans nos sociétés aujourd’hui. La question du recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) prend de plus en plus d’importance à cause de l’explosion des appareils comme les téléphones mobiles, les tablettes, les ordinateurs, les écrans plats, les équipements électroménagers, etc. Les DEEE sont des déchets, mais pas que cela ! Ils renferment pour la plupart des potentialités souvent insoupçonnées. Que peut-on bien en tirer ?

Généralement, nous utilisons nos gadgets électriques et électroniques tous les jours sans vraiment savoir de quoi ils sont réellement constitués. Bah ! Pourquoi s’emmerder avec cela, pourvu que les constructeurs nous disent qu’ils sont inoffensifs. En fait, nos gadgets contiennent divers matériaux dont la liste ne fait que s’allonger avec les découvertes scientifiques. Heureusement, tous ces appareils sont recyclables. Leur taux de recyclage peut atteindre 80% pour certains et il s’améliore avec l’avancée technologique. Le recyclage permet de produire de nouvelles matières premières dites « secondaires » et de fabriquer ainsi de nouveaux appareils tout en préservant l’environnement. C’est en cela que nos déchets deviennent de l’or.

Il faut savoir que certaines transformations demandent de la technicité et des connaissances pointues, ce n’est donc pas accessible à tout le monde, cela s’apprend. Mais les idées simples ne manquent pas pour redonner une seconde vie à vos déchets d’équipements électriques et électroniques, en voici quelques-unes :

Musée personnel et outils de décoration

Eh oui ! Un musée personnel à la maison, il fallait y penser ! On peut imaginer de petites transformations manuelles de nos DEEE, surtout avec de petits appareils qui nous ont marqués ou qui nous tiennent à cœur. Pourquoi ne pas surprendre nos amis et nos connaissances avec notre sens de la déco avec de petits assemblages de vieux appareils ? Libérons donc notre génie créateur !

Vide-grenier

Pour faire du cash sans taxe, il n’y a pas mieux en ce moment. Le vide-grenier, très développé en Europe (moins en Afrique) permet de tirer un peu d’argent de nos vieux appareils ou autres vieilleries oubliées dans les greniers. Aujourd’hui, les stars incontestables des vide-greniers sont les jeux électroniques anciens. Auparavant déchets indésirables, certains jeux vidéo s’achètent aujourd’hui à prix d’or et sont très recherchés. Tous au grenier pour dénicher la perle rare !

Métaux rares recherchés sur les marchés

Saviez-vous que les DEEE contiennent des métaux précieux ? L’argent, l’or, le palladium, l’indium, le cuivre, l’aluminium, et une large palette de métaux rares font partie des composants de nos appareils électroniques. Si certains métaux, comme le cuivre, sont facilement récupérables par simple incinération des déchets (attention, si cela est réalisé dans de mauvaises conditions, ce ne sera pas respectueux de l’environnement), d’autres représentent des dangers potentiels sur la santé. Au Ghana par exemple, il existe une vaste filière informelle de récupération et d’exportation du cuivre contenu dans les DEEE vers des pays comme la Chine. Les techniques évoluent et les appareils que nous jetons aujourd’hui pourraient s’avérer être de l’or à nos pieds. Peut-être que nous regretterons bientôt d’avoir jeté tous nos DEEE à la déchetterie, sait-on jamais !

Expérience de recyclage dans les Fab Lab (laboratoires de fabrication)

Crédit photo: vimeo.com

Les Fab Lab (des « laboratoires de fabrication », d’où leur nom) exploitent à fond les DEEE pour leurs activités. Dans ces petits labos, les jeunes réussissent à fabriquer de nouveaux outils et à faire revivre de vieux ordinateurs avec des circuits intégrés trouvés çà et là. La création est sans limite et les initiatives sont de plus en plus soutenues par des financements privés. C’est une expérience très positive. Pourquoi ne pas faire un tour dans un Fab Lab pour voir concrètement ce qui s’y trame ?

Enfin, si vous avez tout essayé ou si vous n’êtes pas trop « recyclage et réutilisation de vieux appareilsé, un petit don de vos équipements encore fonctionnels aux associations caritatives pourra remettre de la joie dans un petit cœur quelque part dans le monde.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE